L'éveil de Ciel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'éveil de Ciel

Message  Ciel le Sam 2 Juil - 15:19

Le soleil se leva enfin sur l’Angleterre endormie. Ses rayons dorés tentaient de réchauffer les lieux malgré des nuages sombres et glacials qui conservaient l’air froid de l’Angleterre. Triste décor n’est il pas? Mais cela n’empêcha pas le jeune conte Ciel Silvernight de s’éveiller. Surement comme tout autre conte se serait il levé d’un rêve magnifique avec une famille souriante et des amis généreux à son réveil. Et bien non. Cela n’était pas, ou plutôt ne fut pas. Le jeune conte à la chevelure de neige se réveilla subitement, en sueur et l’esprit agité, troublé par des cauchemars récurrents pour certains mais tous horrifiant. Le jeune homme au regard d’argent haletait à son éveil avant de se lever fébrilement pour se diriger vers une bassine de porcelaine où, à l’aide d’une cruche du même acabit, il versa en tremblant de l’eau fraîche qu’il passa sur son visage.

Un cauchemar. Encore et toujours. Un long soupire parcouru la salle, sortant de ses lèvres roses et charnelles. Il avait eu si peur. Il était comme hanté par ces chimères diaboliques.

Lentement il s’approcha de nouveau de son lit soupirant. Il avait attrapé une serviette bleue pour tamponner et sécher son visage fin, et avait placé celle-ci sur ses épaules, recouvrant celle-ci que sa longue chemise blanche, trop grande pour lui et lui servant de chemise de nuit, ne couvrait pas si bien. Un moment il resta le regard clos à méditer avant de se lever de nouveau pour ouvrir les lourds rideaux bleus et dévoiler les rayons brulant à travers des nuages de mort. Qu’elle jolie image cela était que ce paysage sombre où la lumière triomphe….Certains aurait pu dire que dieu en était à l’origine. Mais Ciel ne croyait pas…rectification, ne croyait plus en ce dieu soit disant sauveur, qui l’avait laissé dans la souffrance, qui l’avait laissé seul à subir les pires atrocités.

Un bon moment il resta devant cette fenêtre à scruter l’horizon sombre. Ce paysage ressemblait à un autre monde de par le contraste entre la lumière et les ténèbres. Un monde ou il aurait aimé se trouver. Il resta ainsi devant les beautés de la nature avant de se retourner vers son lit.

-Jonas….

Murmura-t-il d’une voix douce avant de s’avancer lentement vers son lit où il se réinstalla de nouveau assis, dans sa tenue si fine dévoilant la majorité de sa peau claire et attirante, dévoilant de même le dessin de son épaule qu’il avait reçu douloureusement.
Ainsi installer sur son lit il ferma les yeux avant de les poser lentement sur une photo placé sur sa commode. Une tristesse lui noua le cœur. Une affliction dégradante et pénible. Ciel saisit alors l’image en noir et blanc et la plaça sur ses genoux. Il la fixa longuement et la toucha du bout des ses doigts fragiles.

-Je te retrouverai petit frère et je vengerai notre honneur….

Souffla-t-il d’une voix claire avant que la porte de sa chambre ne s’ouvre lui faisant lever ses yeux.
avatar
Ciel
Admin

Messages : 25
Date d'inscription : 13/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://butler-lord.forumsactifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Fear Slith le Dim 3 Juil - 12:57

Il n’avait pas dormi, il ne dormait jamais et il n’allait jamais dormir de toute façon. Il avait rodé de ci de là pareille à la feuille morte. Toute la nuit, il avait arpenté les rues à la recherche d’un repas quelconque. Une âme, du sang ? Un peu des deux, mais en cette soirée, il avait plus envie de quelque chose de consistant et de gouteux, comme du sang, n’est il pas ? Oui c’était bien mieux et puis, en tant qu’ancien vampire, ça lui rappelait le Bon vieux temps… Tout de rouge vêtu, il cherchait de quoi se mettre sous la dents, et puis une jeune femme dans la fleur de l’âge attirât son attention. Il la suivit sans se faire remarquer, un sourire carnassier cacher sous son chapeau rouge. Il n’en aurai pas pour le longtemps, juste le temps de l’attraper puis de la vider lentement, ensuite, il rentrerait. Fear continua donc sa filature, se léchant les lèvres avec envie. Elle sentait bon, s’en était presque jouissif. Arrivé dans une ruelle, il n’hésita pas une seconde et la plaqua contre un mur. Tandis qu’elle essayait de se débattre en vain, mais elle fini par lâcher prise et Fera put se délecter de son sang, buvant chaque gorgée avec satisfaction. Le sang coula dans sa gorge le faisant soupirer d’aise. C’était bon… chaud… délectable… au gout à la fois sucré et métallique. Il étanchait enfin sa soif. Mais en tant que majordome, il se devait de ne pas la laisser en plein milieu de la rue ce serai un manque de respect. Il accompagna la chute de la jeune femme sur le sol avant de la prendre dans ses bras et de trouver une prairie à la hauteur de sa beauté et de l’y déposer, les deux mains sur le cœur et une rose dans les cheveux. Puis il disposa.

Le jour allait bientôt se lever, il se devait de se rendre au manoir avant que le maître ne se réveille et ne se rende compte de son absence, mais il avait encore le temps, il était assez rapide tout de même, mais il fallait qu’il se nettoie un minimum, car du sang avait giclé sur son visage et sur ses vêtements. Alors que l’aube pointait son nez, il se trouvait déjà devant le manoir. Il y entra sans un bruit puis alla dans sa chambre, qui ne lui servait au final pas à grand-chose. Il se déshabilla puis gagna la salle de bain pour se laver de tous ses méfaits avant de retourner dans sa chambre, serviette autour des hanches puis troqua ses vêtements rouges pour un costume classique noir. Il ne rangea pas ses cheveux , il n’en voyait pas l’intérêt. Il sortit donc, rangea ce qui n’allait pas puis alla à la cuisine faire le petit déjeuner, encore une fois il innova pour quelque chose de nouveau puis servit le tout dans le grand salon. Il n’avait pas prit plus de trente minutes pour faire tout cela. Il aimait ce savoir efficace.

Il attendit encore une heure, sentant le réveil du maître des lieux, il ne se précipita pas au contraire, il lui laissait toujours le temps d’immergé de ses cauchemars, de se remettre les idées en place et surtout de regagner son lit. Il connaissait à peu prêt toutes les habitudes de celui-ci sans , d’un côté vraiment les connaitre. Il ouvrit alors tout le manoir laissant la lumière entrer par chaque fenêtre, et par la même occasion laissait un vent agréable emplir les lieux de ses différentes fragrances, aussi délectable les unes que les autres. Une dernière fois il vérifia ses vêtements, la salle puis se dit que tout était prêt. Qui lui aurait dit qu’il serait devenu majordome parce qu’il s’ennuyait ? Personne. Mais il avait finit par céder à la tentation de la distraction de l’âme humaine.

Il monta les escaliers, une serviette sur le bras, d’une démarche digne et assuré. Il traversa le long couloir puis se posta devant une porte entendant quelques chuchotements avant de frapper et de pousser la porte et de rentrer.

-Votre bain et votre petit déjeuner sont prêts.si vous voulez bien me suivre.
avatar
Fear Slith

Messages : 8
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Ciel le Mer 6 Juil - 17:52

La porte s’ouvrit ainsi sur Fear, son seul et unique majordome; son seul et unique proche présent. Il le fixa un instant l’écoutant lui demander de le suivre et le scrutant de haut e, bas. Il était vraiment grand et imposant dans son costume. Ses long cheveux d’une couleur ténébreuse, des yeux aussi profond qu’une nuit de velours, une peau aussi pâle que le serait celle d’un mort et une démarche d’une grâce étonnante et sans défaut; voici qui était Fear. Mais ce n’était pas la beauté de l’être qui avait attiré le regard de Ciel ni non plus son savoir Faire; bien loin de cela. C’était cette chose surprenante qui faisait que Fear était ce qu’il était. Un diable au service de l ‘âme de Ciel. Un diable avec qui il avait conclus un pacte d’un compliqué étonnant. Un diable qui un jour dévorerai son âme.
Ciel resta donc un moment à fixer Fear qui portait son habituel costume noir qui ressortait de façon morbide la pâleur écarlate de sa peau translucide. Le jeune conte en était toujours surpris. Enfin le jeune homme à la chevelure de neige daigna se lever. Habillait toujours de sa longue chemise, il fixait profondément le diable devant lui sans une once de peur. Après tout pourquoi devrait il le craindre vu que le contrat lui obliger à protéger Ciel ?! Le conte posa le cadre sur la table de cheveux le fixant à son tour et l’y allongea, cachant l’image aux yeux de tous.

-Cette photo m’agace….
 
Souffla-t-il d’une voix ne présentant aucun sentiment, aucune tristesse ou autre sorte de souffrance. Il s’avança enfin d’un pas décidé vers Fear regardant devant lui comme si le majordome n’existait pas. Il s’arrêta à sa hauteur sans lui jetait un quelconque regard.

-Quel est le programme du jour? J’espère ne pas devoir trop me tuer à la tâche aujourd’hui…je déteste toute ces paperasses stupides qui n’intéresse personne.
 
 
En vérité ciel désirait simplement se mettre à la recherche de son frère et du meurtrier de son père; Seul la vengeance occuper son esprit pure; la vengeance et cette envie incroyable de retrouver son frère. Effectivement , rien d’autre ne l’animer. Même les présences des plus belles et des plus beau venant lui faire la cour lui importer peu. Seul cela lui importer. Il tourna enfin un regard neutre vers le diable de majordome à ses côtés .
-Et qu’y a-t-il donc au petit déjeuner dis moi Fear ?!!
 
Souffla-t-il d’une voix qui se faisait à la fois autoritaire et douce de demande.
Après cela il ramena son regard vers le sol devant lui notant que la serviette qu’il avait utiliser pour se sécher et qui porter encore son odeur, était toujours autour de son cou, comme protégeant celui-ci d’un regard précis. Il n’attarda pas son regard et releva ses yeux sur le tableau dans le couloir qui le laissa presque pensif, le laissant attendre les paroles de la voix envoutante de Fear.
avatar
Ciel
Admin

Messages : 25
Date d'inscription : 13/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://butler-lord.forumsactifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Fear Slith le Ven 15 Juil - 15:07

Fear attendait calmement les ordres de son maître. celui-ci était largement plus petit que lui. Il avait l’air si fragile ce qui énervait profondément Fear, mais cette apparence était compensé par cette âme attrayante à souhait. Il la désirait tellement, s’en était presque indécent. Et dire qu’il n’aurait jamais pensé à se plier aux quatre volontés d’un humain et pourtant il le faisait sans rechigner, même si parfois, i le se laissait aller à quelques fantaisies. Mais tout ce qui comptait c’était ce pacte qui stipulait qu’à la fin de son « service », il aurait droit de dévorer l’âme de Ciel, mais il ne se contenterai pas de son âme non. Étant un vampire originalement, il se délecterai de sa chaire, de son sang. Il en avait presque des frissons. Le sang qu’il buvait en général n’avait aucune valeur, ça ne le rassasiait jamais, il avait toujours envie de plus, mais ce stopper, tout simplement parce qu’il n’avait pas besoin d’attirer des ennuis à son maitre si un jour on découvrait que le « vampire de la ville » c’était lui. Au pire, son maitre ne risquait pas grand-chose tandis que lui pourrai toujours s’en sortir, mais aux enfers ça ne se passerait pas aussi bien que sur terre si on savait qu’il avait enfreint des règles fondamentales, comme ne pas se faire remarquer à cause d’un acte stupide, enfin. Fear n’était pas non plus du genre à se plier à tout même si il faisait des efforts considérables en présence de son maitre.

D’ailleurs, Ciel se plaignit d’une photo, alors déjà, le majordome se disait qu’il la rangerai à un endroit de sorte que son maitre ne soit plus importuné par celle-ci.

-Non le programme n’est pas chargé aujourd’hui, vous avez simplement rendez vous avec votre comptable et nous devons récupérer quelques commandes dans un magasin de vêtements pour le prochain évènement royale. Me semble t-il que c’est tout. Demain par contre ne sera pas de tout repos.

Dit il tout simplement de sa voix grave, lui non plus n’aimait pas avoir à se déplacer pour rien, il préférait rester à l’intérieur et s’occuper du manoir de son maitre et de lui-même avant que ne vienne le soir et qu’il ne s’occupe enfin de sa propre personne. Rien que de penser à cet évènement royale il en avait la nausée.

-Pour le petit déjeuner, il vous sera servi du thé, avec du lait si vous le désirez, avec une part de tarte aux pommes et un jus de fruit fraichement pressé. Vue la chaleur estival, j’ai préparé quelque chose de rafraichissant et de léger pour vous éviter les nausées, mais aussi de complet pour vous éviter tout malaise entre le petit déjeuner le déjeuner.

Il se poussa légèrement pour laisser la place à son maître :

-Si vous voulez bien vous en donner la peine.

Il fit une légère courbette attendant que Ciel ne se mette en branle. Il ne demandait jamais à son maitre comment la nuit c’était elle passé, il le savait pertinemment. Et parfois pouvait entendre Ciel parler dans son sommeil, chassant un quelconque démon de ses rêves. Et tout cela rendait Fear tout fou. Un sourire quasi diabolique. Il aimait ces sentiments que pouvaient ressentir les humains. La peur, la haine, la colère. L’amour le répugnait mais le poids des regrets était délectable presque jouissif. Les humains étaient si pitoyable, s’en était risible. Combien de fois avait il en les voyant se haïr ? Se maudire ? Il aimait ça c’était malsain, et si ridicule.

avatar
Fear Slith

Messages : 8
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Ciel le Jeu 21 Juil - 16:28

-Non le programme n’est pas chargé aujourd’hui, vous avez simplement rendez vous avec votre comptable et nous devons récupérer quelques commandes dans un magasin de vêtements pour le prochain évènement royale. Me semble t-il que c’est tout. Demain par contre ne sera pas de tout repos. Pour le petit déjeuner, il vous sera servi du thé, avec du lait si vous le désirez, avec une part de tarte aux pommes et un jus de fruit fraichement pressé. Vue la chaleur estival, j’ai préparé quelque chose de rafraichissant et de léger pour vous éviter les nausées, mais aussi de complet pour vous éviter tout malaise entre le petit déjeuner le déjeuner. Si vous voulez bien vous en donner la peine.

Le jeune conte avait écouté ainsi son majordome et pousser un soupire l’observer se courber et se pousser afin que le passage vers la grande salle à manger. Il resta un instant à le fixer et commença à bouger, avançant avec grâce et simplicité. Nouveau soupire. Il descendit marche après marche du grand escalier menant à la salle à manger immense du manoir. Il s’approche de la table où il s’installa décryptant de son regard clair les merveilleux mets sur la nappe blanche. Evidemment il se laissa servir et n’afficha aucun sourire à chaque plat, aucun compliment. Fear était un Diable certes mais un majordome et un majordome n’a point besoin de remerciements. Il gouta alors le thé devinant parfaitement la marque et se régala de la tarte et du jus de fruits. S’il avait laissé paraitre ses sentiments il aurait pu afficher un grand sourire sous les délices qui habitaient tour à tour ses papilles sensibles.

- Tu es digne d’être mon majordome Fear, au moins pour ta cuisine!

Il finit son repas et fixa la table vide réfléchissant puis soupira de nouveau.

-Je n’ai vraiment aucune envie d’aller encore à ces soirées mondaines pour voir tout ces faux visages qui n’attendent qu’un faux mouvement pour vous poignardez dans le dos.

Il se tourna lentement vers Fear, le fixant, le dévisageant. Il était séduisant, vraiment séduisant….Mais un diable ne l’était il point d’origine? Malgré cette pensé il ne pouvait s’empêcher de le regarder, de l’admirer. Il l’attirait vraiment et le faisait frissonner juste par de simples chuchotements. Ciel garda son visage neutre en le fixant ainsi et se demandant pourquoi il l’attirait autant. Un sourire dessina soudainement ses lèvres. Un sourire presque de loup. Il se leva alors de sa chaise s’étirant et fixant de nouveau son majordome des enfers.

-Fear…Je vais aller me laver dans le grand bain aujourd’hui….Et je veux que tu y viennes avec moi !

Souffla-t-il son sourire s’étant effacer et fixant la table. En effet, le jeune conte possédait une pièce unique qui contenait une espèce de piscine qui se trouvait être en réalité une immense baignoire. L’eau chaude y coulant divinement et la profondeur y variant, c’était l’une des pièces les plus uniques de son antre et seul de rare personne pouvait s’y baignait. Même si à dire vrai il n’y avait eu que ses pairs qui y avait trouvé bonheur. Alors y invitant un simple majordome, démon ou non, était comme détruire une règle inexistante et sacré de la famille. Était ce pour prouver sa puissance? Ou en avait-il tout simplement envie? Envie de voir Fear nu près de lui, envie de le voir mouillé de chaleur, envie de voir les pétales flottantes sur les eaux de ce bain immense collaient sa peau blanche? A dire vrai, Ciel ressentait tout cela et ne savait se décider. Il reprit alors sa phrase ne laissant paraitre aucun sentiments, ni aucunes pensées traitresses.

-Le temps que je m’y dirige tu n’as qu’à tout ranger et m’y rejoindre…Je t’attendrais et puis…

Il tourna son regard clair vers son diable de Fear. De nouveau son sourire peignant ses lèvres charnelles.

-J’ai besoin de réfléchir à un moyen de faire comprendre à ce cher comptable que le chef ici n’est pas sa personne et que je suis seul à devoir décider et utiliser mon argent.

Après ces mots il se présenta de nouveau avec un visage fermé et s’avança vers la sortie s’arrêtant dans l’encadrement de la porte quelques minutes, histoire de déclarer ces quelques mots simples, autoritaires, et d’une voix inconsciemment sensuelle avant de reprendre son chemin.

- Hâte-toi Fear, c’est un ordre !!!


avatar
Ciel
Admin

Messages : 25
Date d'inscription : 13/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://butler-lord.forumsactifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Fear Slith le Ven 22 Juil - 13:57

Il accompagna son maître jusqu’au salon, où était le petit déjeuner. Tout était présenté avec élégance, reflétant ainsi la noblesse de son maître et le savoir faire du majordome. Il tira la chaise de Ciel avant de le servir, lui amenant son thé, puis la tarte et mettant sur le côté un verre de jus. Tout cela avec des couverts en argent, une tasse en porcelaine de grande qualité et un verre en cristal. Il attendit à côté de son maître l’écoutant attentivement. Apparemment, même si il ne le disait pas, le petit déjeuner semblait lui plaire, de part sa réflexion plus qu’éloquente sur son avis quand à son repas :

-C’est le moins que je puisse faire en tant que votre majordome.

Même si il savait qu’il faisait tout à la perfection, il savait qu’il ne devait pas le montrer ouvertement. Il n’était qu’un majordome lié par un pacte, alors il se devait de faire profile bas, et de faire tout pour que son maître soit satisfait et rien d’autre. Pour le moment, il se tenait droit derrière son maitre le regardant apprécier et déguster son petit déjeuner. Quand il eut fini, il vit que Ciel était quelque peu contrarié, et il comprit bien vite pourquoi. Les évènements royales… Fear n’aimait pas cela non plus. Il détestait cela. Pourquoi ? C’était simple, les autres majordome et les autres nobles n’étaient pas digne de son maitre. Ils étaient là avec leur faux sourire convoitant déjà la place de son maitre ou faisant des commentaires sur ses propres habilles disant que sa préférence pour le rouge était malsain. Mais aucunement. Fear aimait le rouge et à part cela, il était habillé comme un majordome classique. Mais en rouge. Personne n’était digne de son maitre et cela, il arrivait parfois à le faire comprendre de manière douce, mais parfois la manière forte était nécessaire et ne lui déplaisait pas. Un peu de violence et de sang le mettait toujours de bonne humeur.

-Je suis d’accord avec vous…

Il sentit le regard insistant de Ciel sur sa personne. Et comme d’habitude, cela lui déplaisait autant que ça lui plaisait. Il avait l’impression d’être une proie observé par un chasseur. Et il n’aimait pas être la proie. Mais en même temps, cela montrait l’interet de son maitre à son égard et cela ne lui déplaisait donc pas. Mais ce sourire sur les lèvres de Ciel ne présageait rien de bon. Un sourire carnassier. Il voulait allé dans le grand bain ? Soit aucun problème. Mais avec lui… c’était autre chose. Il n’avait aucune honte ni aucune crainte quant à son physique. Mais tout de même, il ne se déshabillait pas pour n’importe qui, mais si son maitre le lui ordonnait alors il le ferait. Et comme le disait celui-ci, il rangerait tout le temps qu’il s’y rende.

-Je m’occuperai de votre comptable si vous le désirez.

Tant il était vrai que ce comptable avant l’air d’un charlatan. Il en ferai bien son repas… Ciel s’en alla, mais avant de partir, somma à Fear de se dépêcher…

-Yes my Lord

Cela dépendait de son humeur. Mais à l’entente de cette voix, il n’utiliserai pas « your highness ». Lord était une appellation plus intime pour lui, du moins à son point de vue.

Il le regarda partir avant de remonter ses manches et de commencer à ranger, rien de bien compliqué. En deux en trois mouvements, tout fut ranger, laver. Il passa une main dans ses cheveux et regarda sa montre à gousset avant de sortir de la salle jetant un dernier coup d’œil, tout devait être parfait. Et tout l’était. Il se dirigea alors vers le lieu dit ou se trouvait son maître. Il s’avança vers lui puis tout naturellement se mit devant lui et défit sa chemise pour la lui enlever avant d’aller prendre des serviettes qu’il posa un support prévu à cet effet et resta sur le rebord attendant que son maître entre dans l’eau puis attendit les instructions. C’était bien la première fois qu’il pénétrait dans cet endroit seul avec son maître.

Ciel avait un corps fin, mais bien fait, pas spécialement sculptural, mais tout aussi désirable.

avatar
Fear Slith

Messages : 8
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Ciel le Jeu 28 Juil - 10:29

-C’est le moins que je puisse faire en tant que votre majordome.

Un sourire dessina les lèvres de Ciel lorsqu’il entendu ces mots si simples. Oui, le conte aimait entendre ces mots qui confirmer toujours ce qu’était le diable pour lui. Son majordome.


-Je suis d’accord avec vous…


Encore une fois un sourire se dessina. Le regard du jeune conte se posa sur son diable de majordome. D’un coté Ciel devait se l’avouer. Il était ravi que ce genre de soirée ne plaise aucunement qu’à lui seul. Il resta un moment à observer son majordome lui avouant l’idée qu’il avait de faire payer à son comptable les fautes impardonnables qu’il entreprenait.

-Je m’occuperai de votre comptable si vous le désirez.

-Soit je compte sur toi Fear!

Déclara-t-il avant de se lever lui ordonnant de venir le rejoindre dans la pièce de bain, la plus grande de la maison. Ciel avait envie de profiter de ce bain et avait l’envie que son majordome l’y rejoigne. Il voulait l’avoir près de lui dans cette pièce si immense, dans cette eau si sulfureuse.


-Yes my Lord

Le conte monta tranquillement les marches gardant ce Yes my Lord en tête. Yes my Lord…Yes My Lord……Se répétait il à lui-même. Qu’Est-ce que ces mots devaient signifier pour lui? La fidélité? La jouissance d’un pouvoir? La satisfaction de ne pas être seul ou celle de se savoir reconnu? Il ne le savait. Et a dire vrai il ne voulait pas le savoir. Il aimait simplement répéter ces mots dans sa tête. Il aimait entendre Fear les lui dire. Simplement. Il arriva enfin dans la grande salle. Le temps ne fut pas long car Fear apparu de suite se plaçant devant lui et le déshabillant avant d’aller s’occuper des serviettes. Ciel se glissa dans l’eau petit à petit et un long moment passa avant que l’eau ne lui arrive jusqu’aux épaules. Doucement il se tourna vers Fear soupirant de bien être parmi les eaux si chaudes de ce bain. Son regard bleu de glace fixa longuement son majordome.

-Qu’attends tu? Déshabille-toi et rejoins-moi!!

Ordonna-t-il simplement sans le quitter des yeux. En effet. Ciel voulait qu’il soit auprès de lui. Il aimait cette présence si froide et cette chaleur si éloignée. Il appréciait ce corps si sculptural et si pâle. Il adorait celui-ci près du sien, le touchant, le frôlant. Alors une fois nu, dans l’eau chaude, celui si serait surement divin près du sien. Rien que d’y penser le bien être l’habitait. Il fixa alors son majordome attendant qu’il le rejoigne. Doucement le lord se passa une main mouillée sur le cou, penchant la tête pour découvrir la blancheur et la vue de celui-ci, si fin si fragile. Il resta ainsi fixant son diable de Fear, le cou bien en vue. Après tout il commençait à le connaitre ce démon, et il savait ce qu’il était, une créature de la nuit, et quoi de mieux pour un tel être qu’un autre, si fin, si blanc, si pure, si vierge et innocent, nu parmi des eaux bouillonnantes et aux défenses perdues dans la pauvre insouciance de la confiance? Ciel le dévora des yeux, comme défiant ce diable de venir le rejoindre, de venir et d’écouter ses propres démons fasse à la vue de ce conte à la peau clair si lisse et au regard défiant la plus grande et puissante des Vertus.
avatar
Ciel
Admin

Messages : 25
Date d'inscription : 13/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://butler-lord.forumsactifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Fear Slith le Ven 29 Juil - 13:10

Il avait fini en moins de temps qu’il ne le fallait pour le dire et se trouvait déjà là où lui avait ordonné son maître. celui-ci s’était lentement glissé dans l’eau, celle-ci le recouvrant jusqu’aux épaules. Fear le regardait… jusqu’à ce qu’on lui donne cet ordre, qu’il ne pensait jamais entendre. Se déshabiller pour le rejoindre dans son bain dans lequel il ne s’était jamais permit de profiter.

-Bien monsieur.

De plus le regard de Ciel le parcourait sans aucune gêne. Fear n’avait d’autre choix que de s’exécuter. Il déposa la serviette et commença à se déshabiller, enlevant tout d’abord son nœud papillon le laissant tomber négligemment sur le sol, sa veste suivit de près suivit et se chemise blanche laissant son torse à la vue de qui voulait voir. Il prit les vêtements et les plia soigneusement avant de s’occuper de ses chaussures et de son bas. Se retrouvant nu devant Ciel. Il était aussi pâle que la mort, mais s’en souciait peu, il se trouvait parfait, en tant que démon, il n’avait aucun défaut. Mais devant ce regard, il frissonnait pourquoi ? Il ne savait pas, il avait l’impression qu’on le jugeait pour un quelconque crime. Il se glissa dans l’eau chaude. S’était agréable en effet. Mais la vue de son maître se caressant le cou, le laissant à sa vue de cette façon. Fear resta un instant sans bouger, luttant contre lui-même. Cette gorge, il pouvait y voir la veine principal pulser sous sa peau. Le démon prit une grande inspiration, les crocs dehors, les yeux rouges, puis à une vitesse fulgurante il s’approcha de son maître et l’attrapa par le bras léchant son cou avec avidité. L’ancien vampire qu’il était revenait au galop, ses crocs étaient prêt à percer la chaire de son maitre laissant des marques rouges sur la gorge de celui-ci. Puis il se recula reprenant son souffle et se collant à une paroi.

-Excusez moi, je ne suis pas…

Il mit une de ses mains sur ses yeux qui avaient prit une teinte rouge sang. Seul l’appel du sang le mettait dans cet état, surtout qu’il en avait envie, il ne se rassasiait pas du sang dont il se nourrissait la nuit venu, il voulait celui de son maître, c’était comme une obsession. Jour et nuit il se prenait à désirer son sang son âme. Il essayait de compenser mais rien n’y faisait, il était en manque tout les jours et là, il lui tendait son cou, alors qu’il savait pertinemment que Fear le désirait, et qu’il avait été un vampire avide, qu’il aimait les êtres pure et innocent, vierge de tout péchés.

Il commença à se calmer peu à peu, n’osant tout de même pas regarder son maitre, il avait faillit le faire, il avait senti la fragrance de son sang , avait put avoir une goutte sur sa langue, mais déjà il en voulait encore, mais se faisait violence pour ne pas céder. Quel serait le déshonneur et la punition aux enfers si on apprenait qu’il avait brisé un pacte de la sorte. Il ne voulait même pas imaginer. Ses yeux étaient encore rouge, mais sa faim se calmait, enfin du moins il essayait de la faire taire. Il resta à une bonne distance de son maître puis se laissa glisser dans l’eau jusqu’à y être complètement immergé puis ressortit passant une main dans ses cheveux pour les ramener en arrière.

-Désirez vous autre chose ?

avatar
Fear Slith

Messages : 8
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Ciel le Ven 12 Aoû - 8:54

-Bien monsieur.
Un long sourire ravi avait alors dessinait les lèvres charnelles du comte à la chevelure de neige. Il parcourra son majordome si grand, si effrayant de son regard bleu. Il l’observa en détails déposait la serviette qu’il avait entre ses doigts pour commençait enfin à se déshabiller avec lenteur et sensualité. Doucement il retira son haut, le nœud papillon, la veste la chemise……Comme il était beau; Un torse pâle ou se présentait deux magnifiques petites perles rose qui pointèrent doucement sous le froid soudain et leur exposition surprenante devant les yeux du comte Silvernight.

Ciel scruta un moment ce torse si large et fin sans se soucier de Fear rangeant ses affaires et les repliant soigneusement avant de commencer à retirer le bas. Le jeune humain resta un moment interdit et silencieux; immobile devant tant de prestance, de grâce, de sensualité et de blancheur. Qu’il était attirant ce démon…..et si bien….Ciel ferma les yeux un instant. Non cela ne se faisait pas de regarder ce lieux si intime….
Malgré cet interdit qu’il s’obliger à avoir il rouvrit les yeux pour voir son noble majordome se glisser dans les eaux sulfureuses du bain.

Il l’avait rejoins, enfin. Doucement Ciel monta sa main sur son cou si fin, passant de l’eau sur celui-ci si fin, si blanc, si pur…Les yeux clos Ciel lâcha un soupire de bien être sous le touché de cet eau torride. Mais alors qu’il rouvrait avec douceur ses longs cils, il sentit une pression sur son bras et sentit se faire lécher le cou avec un drôle de passion. Une lente pression se fit sentir sur son cou si sensible. Un petit gémissement parcouru alors les lèvres roses du comte qui se sentit de nouveau libre. Il se laissa un moment pour se reprendre avant de lever les yeux vers son majordome
Dont la main recouvrait ses yeux si profonds.

- Excusez-moi, je ne suis pas…

Le comte se plongea doucement dans les eaux pour recouvrir son cou rougis ou sa main était posé. Il fixa alors le diable si loin de lui qui s’immergea un instant avant de revenir, donnant aux yeux du jeune conte une vue des plus agréables. Qu’il était beau…Et ce qu’il venait de faire. Ciel connaissait ses instincts de vampire mais ce fut bien la première fois qu’il les subissait. Cela avait été si effrayant mais…si agréable. Des rougeurs ornèrent alors les joues de Ciel, ce qui ressortait encore plus sur sa peau d’ivoire.

- Désirez-vous autre chose ?

Ciel avait fermé les yeux pour penser à autre chose que cette scène étrangement plaisante….mais la voix envoutante de Fear, avait ramené son attention sur lui. L’avait ramené à cette scène si spéciale…. Il fixa de nouveau Fear et avec autant de lenteur dont il avait fait preuve auparavant, et sentit alors un frisson attirant prendre son être entier. Désirez t il quelques chose? En cet instant il ne le savait pas vraiment. Son corps et lui-même ne voulait soudainement que sentir la chaleur, le toucher de Fear. Sentir sa peau contre la sienne; son odeur collée à lui, sa chaleur le possédait. Voilà ce qu’il voulait en cet instant.

-Revient prés de moi et ne t’excuse pas !

Aucun sourire, juste ce rougissement sur ses joues fines, trahissant ses sentiments. Juste ce simple petit rougissement. Il fixa ardemment le diable devant lui dans les eaux bouillonnantes et sulfureuses qui noyaient leur deux corps, qui embaumaient un corps pur et un corps perverti. Il resta là à le fixer sur ces paroles qu’il répéta comme on répéterait une chanson qui vous prend comme cela d’un coup sans jamais vous lâcher.

-Reviens près de moi Fear!!Viens, et ne t’excuse point !!!

Souffla-t-il tel un ordre qu’il aurait pu lui donner, à son diable de majordome, à son majordome des enfers qui lui donné autant de frissons agréables et étrangement effrayants.
avatar
Ciel
Admin

Messages : 25
Date d'inscription : 13/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://butler-lord.forumsactifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Fear Slith le Dim 4 Sep - 17:17

Il n’osait presque plus regarder son maitre. Si on venait à apprendre son écart, il n’imaginait pas la punition qui suivrait. Mais il ferai en sorte que ça ne se sache pas de toute façon. Il avait besoin de rester auprès de son maitre, pour qu’à la fin, il puisse enfin le posséder, corps et âme, mais surtout le sang. Il le désirait ardemment, chaque jour, du moins chaque nuit quand il était le seul éveillé dans ce manoir, il se laissait aller à quelques fantaisies, son esprit lui jouant des tours , lui montrant ce qu’il allait avoir à la fin de son contrat. Il obéit tout de même à son maitre et se plaça à nouveau à côté de lui. Laissant quand même une marge de sécurité. Ciel lui avait donné cet ordre d’une voix presque sensuelle emprunt d’un autorité incontestable que Fear aimait. Cette soumission forcé pouvait lui déplaire parfois mais avec Ciel, c’était autre chose. Autrement dit il ne se soumettait à personne en regle général, mais Ciel avait quelque chose de particulier, et puis un contrat les liait l’un a l’autre, il se devait d’exécuter les 36 volontés de son maitre sans contester ni rechigner à la tache. Et cette soumission était délicieuse, même si lui aimait les choses plus violente. Un maitre, une soumission violente, des représailles sévères , et une punition douloureuses, comme on le faisait en enfer. Mais Ciel n’était pas comme ça, et il le savait. Les douces tortures ne viendraient surement pas de lui. Quoique… l’appel du sang était fort…

Il se trouvait encore à côté de son maitre, et sa soiffe revenait au galop, ses crocs refirent leur apparition et ses yeux se tintèrent d’un rouge meurtrier quasi violent. Rouge sang. Il avait faim, soiffe, ça gorge le lui rappelait, le brulant agréablement. Quand il avait été vampire, il n’avait que trop connu cela. Et il ne faisait qu’une chose. Même si ça ne le rassasiait pas, et que cela pouvait avoir des conséquences diverses, il allait le faire, comme ça au moins, il résisterai à l’appel du sang. Il regarda Ciel dans les yeux puis s’appuya un peu plus sur le rebord du bain, se cambrant légèrement. Il amena son propre poignet à ses lèvres et le lécha avec avidité à plusieurs reprises, puis dans un bruit léger, il transperça sa peau pour trouver cette veine qui pulsait en lui, ses yeux se fermèrent lentement et il commença à boire son propre sang. Il n’était pas aussi bon que celui du maitre, mais il avait quelques vertu. Pendant de longues minutes, il se délecta de son sang, laissant quelques gouttes perler sur son menton et retomber sur son torse pâle. Il retira son poignet d’entre ses lèvres poussant un long gémissement de contentement et de soulagement. Il allait céder à la tentation, le regard voilé par les effets de son propre sang. Son maitre semblait ne pas être là pour lui.

Il passa ses doigts sur le sang qu’il récupéra et amena à ses lèvres, sortant sa langue pour lécher le liquide écarlate. Sous l’eau, il avait déjà une érection bien avancé, elle lui faisait presque mal, mais c’était ça qui était bon justement. Il laissa la douleur se propager dans tout son bas ventre avant d’attraper son sexe et de rejeter la tête en arrière, un gémissement sonore le trahi, il avait laissé tomber son masque. Ce fut la bouche entrouverte et le rouge aux joues qu’il commença à se masturber, imaginant les plus grandes immondices du monde des humains, se voyant dans un bain de sang. Ses mouvements se firent plus vifs plus précis le faisant gémir de plus bel. Il avait envie d’une chose, comme ce cher démon savait si bien le faire quand il était en enfer, celui-ci le soumettait, lui faisait mal, le frustrait et c’était si délicieux qu’il en redemandait toujours. Il soupira le prénom de celui-ci, comme si il était là et qu’il pouvait l’asservir de suite.

Son autre main se faufila sur son ventre, grimpant le long de ses abdos dessinés à la perfection pour atteindre ses tétons qu’il fit rouler entre ses doigts, qu’il pinçait même, et sous le plaisir parfois, il griffait sa peau, laissant du sang perler dessus. Il était dans son monde, encore en enfer et il disait à tout bout de champ, d’une voix rauque et sensuelle à la fois « punissez moi mon maitre », inlassablement il le disait le répétait. Comme si ce démon en question allait venir le soulager de son trop plein d’envie…
avatar
Fear Slith

Messages : 8
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Ciel le Lun 5 Sep - 6:19

Le comte continua à observer son cher majordome qui le rejoigne de suite sans mots dire. Il fixa encore longuement Fear remarquant ses crocs sorti à nouveau. Un frisson parcourut alors le jeune homme aux yeux clairs qui se mordilla la lèvre avant de se sentir emplie d’une chaleur bien étrange. Était ce le bain ou le regard soudain du diable qui s’appuya sur le bord du bain léchant avidement son propre poignet avant d’y planter ses crocs aiguisés. Cette simple image fit frissonner le comte. Peur? Envie? Il ne savait vraiment. Il continua malgré tout d’observer la scène, la détailler de son regard timide. Il vit le sang couler et vit Fear venir le rechercher le happant de sa langue experte et habile. Oh comme il frissonna en pensant a cette même langue contre lui? Mais quel pensée se surprit il a avoir ce cher Ciel. Il vit alors son majordome commençait à se caresser gémissant à plein poumons sous chacune de ses caresses. Les joues du conte Silvernight se tintèrent alors de rougeurs de plus en plus intenses.

Ciel scruta alors le visage de son diable devant lui qui gémissait la tête en arrière. Han comme il était beau ainsi pensa le lord qui sentit soudainement son cœur se nouer en entendant un prénom traverser les lèvres de Fear. Ciel avait alors baissé les yeux mais les hurlements que fit Fear plus intense le firent ramener son regard curieux au démon. Le voici maintenant à se griffer la peau et se tirailler les perles rosés de son corps pâle. Les rougeurs parcourir alors Ciel qui fut surpris de remarquer une douleur brulant son bas ventre. Baissant les yeux à la fois gêné par la scène et curieux de ce qu’il lui arrivait il remarqua son membre dressé. Ainsi ce fut cela qui lui faisait autant de douleur? N’Était ce pas normalement le contraire? Ne devait-il pas ressentir du plaisir? Se demanda alors le jeune homme qui ignorait encore tant de chose de la vie. Il fixa alors son diable toujours dans sa folie. Mais alors que le conte ne savait quoi faire, gêné et excité, il sourit entendant les mots de Fear:

« Punissez moi mon maître! »

Lui était ce destiné? Se demanda étrangement Ciel qui se frotta doucement le corps le lavant et soulageant celui-ci de la douleur enfin comme il le pouvait…

-Sache Fear que tu le fais très bien tout seul !!

Lâcha le comte soupirant et vexé de remarquer que son majordome sembla l’ignorer. Agacé ou frustré? Quoi que ce fût, il fixa de nouveau le démon.

-Fear ne t’ai-je point ordonné de rester auprès de moi?

L’agacement monta en lui tout comme la frustration car les deux étaient présents. Il ne supporter pas d’être ignorer de la sorte et comme par vengeance et également par colère de ne pouvoir soulager sa douleur il avança dans les eaux profondes jusqu’à plus pieds, son corps se recouvrant du liquide sulfureux qui arrivait déjà a son menton. Il jeta un dernier regard à ce diable qui venait le pervertir, qui lui apporter l’envie tout en le laissant la devant ce spectacle de débauche si excitant. Un sourire aux lèvres il fit alors quelques pas sentant le sol se dérober il sauta dans les eaux au plus loin qu’il le pu se laissant couler parmi ces chaudes profondeur qui l’entouraient, le retenaient, lui retirant toute possibilité de respirer. Peu à peu l’oxygène lui manqua mais la seule pensée qui lui parvenait alors que ses yeux étaient clos était celle de Fear. C’était sa vengeance maintenant fallait il savoir si son plan aller fonctionner, celui de pouvoir à son tour frustré le diable de la tentation qui s’amusait de lui sembler il.
avatar
Ciel
Admin

Messages : 25
Date d'inscription : 13/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://butler-lord.forumsactifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Fear Slith le Lun 5 Sep - 11:06

Il ne savait que faire, il imaginait encore ce démon qui savait lui faire plaisir tout en lui faisant du mal, celui qui le connaissait si bien et qui le faisait jouir comme jamais. Ciel lui parlait, mais il ne l’entendait pas, du moins, un il ne l’entendait que vaguement. Quelques paroles arrivaient à ses oreilles, mais il n’en comprenait pas un traitre mot. Tout ce qui importait était son plaisir. Les supplices qu’on lui faisait subir, le fer chauffé à blanc posé sur sa peau, les lanières saignant sa peau, le métal lacérant sa chaire. Il ne pouvait ignorer son envie plus que débordante. Le simple fait de se masturber n’allait le soulager en rien, il le savait, mais ça lui donnait l’illusion de contrôler son plaisir un minimum. De ses ongles, il se faisait mal et il aimait ça, rien n’était plus plaisant que la souffrance physique pour avoir un orgasme digne de ce nom. Ses gémissements se firent plus puissants sa main plus pressante sur son sexe, son autre main plus baladeuse mais surtout plus violente. Mais déjà dans ses sens quelque chose le troublait. Il rouvrit les yeux et son maitre n’était plus. Se fut dans un grognement de mécontentement qu’il lâcha son sexe. Il avança dans l’eau chaude, l’esprit encore embrouillé, mais son instinct de majordome le conduit à son maitre qui avait déjà perdu son souffle sous l’eau. Il y plongea et le retrouva sans trop de mal. Le voyant couler, il l’attrapa par les cheveux avant de plaquer son corps contre le sien. Son souffle se perdit quelque seconde, sentant son sexe bandé frotté contre le corps du maitre Silvernight.

Bien vite, il l’amena hors de l’eau et se débrouilla pour qu’il retrouve sa respiration, pour sur, il aurait une visite d’un des démons supérieurs. Il redressa Ciel pour lui permettre de respirer un peut mieux, il l’appuya contre un mur histoire de le maintenir en position assise, mais lui-même était encore fébrile, son érection lui faisait un mal de chien et il savait qu’il n’y pouvait rien tout seul, mais il doutait que Ciel puisse faire quelque chose pour lui. Il n’en avait pas la carrure et ni la volonté, jamais il ne pourrai lui donner ce qu’il souhaite. Un bruit sourd monta de sa gorge. Il était frustré, énervé, décontenancé. Il était dans un moment de faiblesse qu’il ne pouvait lui-même accepter. Mais il fallait qu’il s’y fasse car il en était ainsi et pour le moment, il n’avait aucun moyen de subvenir à son propre besoin de libération.

Toujours à côté de son maitre, il le regarda fixement… si innocent, si beau, si frêle… Fear n’en avait que faire des représailles, il voulait le pervertir juste un moment pour qu’il l’aide, après, il ferait en sorte qu’il n’en souvienne pas, si déjà son pouvoir marchait sur Ciel. En tant qu’ex vampire, il avait un certain pouvoir d’attraction et de persuasion, qui fonctionnait assez bien en général, mais pourrait il en être de même sur celui qui était lié à lui par un pacte ? Qui ne tente rien n’a rien.

Alors que Ciel avait encore les yeux fermés, le majordome s’approcha de son visage, sentant son souffle sortir d’entre ses lèvres. Fear lécha la joue de celui de façon suggestive, résistant à boire son sang, puis embrassa son cou avant de lui susurrer quelques mots à l’oreille:

-Aidez moi…

Il passa une main sur la nuque du jeune homme et reprit de nouveau son propre sexe en main faisant de lents mouvements. Il y eu un accro dans se respiration:

-Voyez comme je souffre de ne pouvoir me libérer…

Il continua de se masturber avec la même intensité, ses hanches se mouvant légèrement et les muscles de son corps se contractant régulièrement:

-soumettez moi à votre volonté, faites moi souffrir, offrez moi une jouissance sans égale et je ferai de même pour vous…

Un long gémissements s’échappa de sa gorge:

-Faites couler le sang de votre majordome, faite lui connaitre la souffrance, c’est une offre que vous ne pouvez refuser, cédez à la tentation…

Il espérait sincèrement que cela avait marché, sinon cela voudrait dire qu’il avait prit des risques pour rien et qu’il ne pourrait avoir ce qu’il voulait. Non il n’aurait pas honte de son échec, mais ne pourrait la tolérer.

avatar
Fear Slith

Messages : 8
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Ciel le Sam 17 Sep - 18:07

L’eau. Si chaude, si profonde. Elle l’enrobait de chaleur. Alors que les ténèbres se dessinèrent devant ses yeux clairs, il sentit un étrange bien être l’envahir. Lui qui il y avait quelques minutes encore n’avait en tête que la vengeance et la frustration, voici que la paix était présente. La douceur, la tendresse, voici ce qui le posséda, ce qui le fit se sentir si bien. Le ciel bleu, les roses violettes, les papillons voletant dans le ciel, voici qu’il se trouva dans un paysage des plus rêveurs. Puis une voix, cette voix clair qu’il aurait reconnu entre toute. Celle de sa chère mère. Levant son regard elle était là, lui souriant, son père à ses côtés. Aurait-il rêvé leur mort? Lentement il s’avança vers leur rire et leur bras ouverts. Mais alors que leur chaleur tendre se fit sentir la noirceur l’envahis si soudainement. Son souffle se saccada, l’air lui manquer, l’odeur du sang apparu un instant avant qu’il ne se retrouve entouré de noirceurs, agenouillé au sol. Il eut beau tourné sa tête, scruter tout endroit autour de lui. Rien n’y fit. Que le néant de ténèbres insoutenables. Fermant les yeux pour fuir ce lieu une voix le fit sortir de sa torpeur.

- Aidez-moi…

Il rouvrit ses yeux clairs cherchant d’où venait cette voix. Mais seul un frisson le parcouru. Il connaissait cette voix envoutante mais d’où ?

-Voyez comme je souffre de ne pouvoir me libérer…

Mais qui parler? Ciel se leva de sa place avançant de nouveau cherchant. Qui demander ainsi de l’aide?


-soumettez moi à votre volonté, faites moi souffrir, offrez moi une jouissance sans égale et je ferai de même pour vous…

Nouveau frisson qui s’amplifia au son d’un son étrange ressemblant à un gémissement. Il se mit alors à courir appelant, hurlant qui pouvait lui parler ainsi.


-Faites couler le sang de votre majordome, faite lui connaitre la souffrance, c’est une offre que vous ne pouvez refuser, cédez à la tentation…

Ciel s’arrêta net. Il reconnu cette voix.

-Fear ...;


Souffla t il à mi voix. Il ferma les yeux et les rouvrit sur le corps de ce Fear qui lui parlait de cette étrange voix. Mais alors qu’il le fixa un moment, alors que le corps du compte viens lui saisir le sexe d’une main ferme et décidé, alors que les gestes gracieux du jeune humain se glissèrent contre ce corps si tendu; Ciel sentit un étrange sentiment le parcourir. Lentement sa langue découvrit la gorge de Fear remontant à son oreille dans un long mouvement tentateur; suivant la ligne des plaisirs interdits. Avec la même lenteur tentatrice il vint mordiller cette oreille si tendre, si sensible.

- Fear….Qu’Est-ce qui m’arrive?….

Murmura-t-il à cette oreille, se rendant compte que seul sa voix et ses paroles répondaient encore à son contrôle. Son corps se laissa alors aller contre celui du démon. Saisissant à deux mains les poignets de Fear, il les plaqua au dessus de lui, attardant sa langue sur la gorge de Fear après avoir dessiné de celle-ci les rebords de son visage.

-Fear….qu’Est-ce qu’il se passe?…

Murmura le jeune Lord inquiet et dégouté de sa propre réactions, vibrant malgré tout de se trouver ainsi contre Fear, ses lèvres venant encadrés les perles rosés sur le torse écarlate du diable de majordome.
avatar
Ciel
Admin

Messages : 25
Date d'inscription : 13/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://butler-lord.forumsactifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Fear Slith le Sam 24 Sep - 15:59

Il regardait encore Ciel, qui semblait venir de s’éveiller… Oui il l’avait entendu son appel. Il avait cédé, il lui demandait ce qu’il lui arrivait.

-Vous ne faites que prendre soin de votre majordome…

Toujours de cette même voix, il lui parlait pour garder cette emprise incomplète qui faisait que le conte était toujours lui-même, qu’il était libre de ses paroles, mais qu’il se voyait obligé d’obéir à son majordome. D’ailleurs un accro se fit entendre dans la voix de Fear dont Ciel venait de saisir le sexe et de lécher le cou. Le majordome ferma les yeux pour apprécier. C’était encore timide à son gout, mais ça n’allait pas tarder à être a son gout si il continuait. Oui il allait continuer de lui parler. Il voulait se plaisir ravageur qu’on savait lui offrir parfois. Une gaine chaude se posa sur un de ses tétons. Il soupira puis regarda son maitre. Il voulait voir cet être frêle en colère, en proie au plaisir et à la violence, il voulait voir cette espèce de naïveté, de pureté voler en éclat juste pour ce moment.

-My Lord…

Fear bougea légèrement puis captura les lèvres de son amant du moment, le plaquant entièrement contre son corps pâle et froid.

-Réchauffez moi…

Il passa une main entre les jambes de Ciel et commença à le masturber, doucement tout d’abord, puis avec un peu plus de violence, caressant son dos avec une espèce de violence maitrisé puis attrapant ses hanches d’un main.

-Je suis là pour vous servir, pour vous écouter. Laissez cette colère qui vous ronge éclater sur votre majordome, laissez vous allez. Montrez moi votre mauvais côté…

Il le prit contre lui frottant leur sexe en érection l’un contre l’autre. Fear le découvrait entièrement, jamais il ne l’avait dans se plus simple apparat et dans cet état. C’était une occasion en or de faire ce qu’il voulait, du moins de faire faire au conte ce qu’il voulait.
Il le regardait dans le yeux, voulant voir chaque changement, chacun de ses sentiments de ses ressentis, il voulait tout savoir sans exception. Il allait lui prendre sa pureté pour se l’approprié… Mais il ne savait pas s’il laisserait la mémoire à son maitre, après cela, il ne savait pas ce qu’il adviendrait de lui d’eux.

Une main se perdit dans les cheveux clairs du conte puis ne pouvant pas tenir plus longtemps, ses crocs pénétrèrent la chaire douce et tendre de son maitre. Cette fragrance, ce gout. C’était jouissif, orgasmique indescriptiblement bon. Fear sentait son sexe durcir encore juste en sentant le fluide couler dans sa gorge en feu. Certes , ça ne serai pas sans conséquences, mais ça vaudrait le coup c’était certain. Gouter à cela n’était pas donner à tout le monde. Le diable de majordome allait en profiter. Mais pas à l’excès. Au bout de deux trois gorgées, il s’arrêta, à contre cœur. Le temps de se remettre, il pencha la tête en arrière.

-Mon Dieu… que vais-je faire ? Se dit il à lui même
avatar
Fear Slith

Messages : 8
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Ciel le Ven 30 Sep - 17:33

Que prendre soin de mon majordome? Se répétait Ciel perdu. Mais cela était vraiment absurde…..Et…encore plus en voyant ce qu’il était en train de faire à Fear, léchant sa peau , le caressant, serrant le membre de celui-ci avec fermeté et le masturbant avec violence. Qu’Est-ce que cela voulez vraiment dire. Impuissant le jeune comte remarqua son diable de majordome qui le fixer après un soupire. Il se colla alors au comte qui ouvrit de grands yeux sous le baiser brulant de Fear.

Colère, surprise, incompréhension et…..Désir?
Oui c’Est-ce que ressentait Ciel. Du désir, de l’envie, un bien être étrange qu’il n’avait jamais ressentit. Il en voulait encore. Il désirait que son corps frissonne encore de cette chaleur délicieusement étonnante. Était ce l’incompréhension du moment où autre chose? C’Est-ce que se demander Ciel alors que Fear repris de sa voix chaude de le réchauffer.

-Pour….HAAAANNNN….

Il ne put finir que sur un long gémissement, sa tête basculant en arrière sous le plaisir qu’il ressentait. Pourquoi le ressentait-il d’ailleurs? Pourquoi cette main étrangère à son corps, le touchant à ce lieu si intime exposer aux regards……lui provoquer autant de sensation et faisait rougir ses joues? Perdu il jeta un regard vers Fear qui caresser avec dureté et avidité son dos si fin qui rougit sous la main du diable. Ses hanches furent alors saisit d’une seule main.


-Je suis là pour vous servir, pour vous écouter. Laissez cette colère qui vous ronge éclater sur votre majordome, laissez vous allez. Montrez-moi votre mauvais côté…


-Fear …jamais je ne ….

De nouveau ses yeux devinrent deux grandes soucoupes et un gémissement prononcé passa ses lèvres. La main de Ciel ou plutôt les mains de Ciel étaient perdues. D’ailleurs…..celles-ci se trouvaient ils y avaient encore quelques minutes sur le membre de Fear et ses poignets, immobilisant ceux-ci alors ….Comment avait il réussi à se délier de cela? Comment le diable avait il échapper a ses propres mains incontrôlables? Comment se faisait il que Ciel griffait le torse à sang de Fear sous le plaisir de leur deux sexe frottés? Doucement, lentement, le visage rougit par la chaleur le possédant, le jeune comte au regard d’aigue marine posa celui-ci sur le visage de Fear. Que chercher le diable au juste? Doucement Ciel ferma les yeux. Alors que ses ongles arrachèrent la peau du torse de Fear, son propre corps si fin et blanc, d’une pureté immaculé, se tordant en arrière, ses jambes se crispant sous le plaisir; Silvernight devait avouer que deux pensés l’occupaient. Pourquoi je veux comprendre arrête……La raison….la morale et….Encore continue encore plus……L’envie. Le désir. Mais alors que le comte rouvrit ses yeux voulant reprendre la possession de ses moyens il sentit une caresse dans ses cheveux clairs et irréels. La tête en arrière sous le désir, sa gorge découverte, il ressentit alors un pincement puis une douleur lancinante avant que son regard ne se perde dans des brumes infinies.


-Ouiiiiiiiiiiii! Haaaaaaaaaaaaaan ! Ouiiiiiiiiiiii!



Hurla Ciel ses yeux grands ouverts vers un inconnu. Il ressentit alors quelques chose le quitter le faisant hurler que plus, son corps étant pris de tremblements et de crispations qui l’étonnerait surement. Oui car pour le moment le comte se trouva absent, perdu. Un filet de salive coula sur le bord de ses lèvres charnelles coulant le long de son menton. Une douleur le prit alors dans tout son être. Une douloureuse et une chaleur lui nouant le corps et le ventre. Cette chaleur sembla alors s’évader de son corps au second hurlement. Ses mains se crispèrent ainsi que plus sur le corps de Fear arrachant la peau qui restait sous ses fines mains.
Ciel avait jouit. La douleur le lâcha. Son corps devint inerte, crisper puis inerte retombant lentement, trop lentement comme pour garder un suspense d’une probable suite. Il retomba donc contre Fear laissant Ciel haletait de plaisir et de fatigue avant que, son visage collé dans le creux du cou du démon, il ne lève ses yeux vers son majordome qui venait de lui faire découvrir une chose si inconnue pour lui.

-Fear……..c’était si…haan….

Souffla-t-il de sa faible voix haletante et suave, si attirante et aguichante.
Ciel ferma alors les yeux, son corps s’évanouissant un instant dans le bien être qui l’avait pris le laissant dans un état qui l’aurait gêné. Il resta ainsi donc à moitié endormis contre le corps nu et en sang, tellement le comte l’avait griffé, de Fear.
avatar
Ciel
Admin

Messages : 25
Date d'inscription : 13/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://butler-lord.forumsactifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éveil de Ciel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum